{process=oui}
Inachev.net

Site de création littéraire plus ou moins expérimentale

Dimanche 12 avril

12 avril 2020

Une chasse aux œufs

La vie continue. Et, comme chaque année depuis les deux ans de mon aîné, ce week-end, c’est chasse aux œufs. Activité toute trouvée. On y a pensé tout seuls, promis ! Même pas besoin des envois des institutrices, ni même des listes d’activités que TOUS les organismes et entreprises, à but lucratif ou non, nous envoient quotidiennement : associations, centres d’animation, théâtres, enseignes de vêtements pour enfants, magasins de jouets, newsletters culturelles…
Je suis à peu près persuadé que ceux qui rédigent ces listes d’activité n’ont pas d’enfants en bas âge à s’occuper. Ou alors ils ont de l’aide. D’abord parce que, s’ils en avaient, ils n’auraient sans doute pas le temps de les rédiger. Ensuite parce que les activités qu’ils proposent sont bien souvent bien trop élaborées ou sophistiquées pour qu’on puisse décemment les organiser dans une journée où il y a déjà tant à faire : lever, toilette, habillage (avec quelques caprices ou colères en option), repas, lectures, bains, pyjamas, pipi… Bien sûr, il y a ces moments magiques et suspendus où les enfants s’occupent seuls (ô tonomie, que ton nom soit sanctifié !), ou bien ceux, divins, où la sieste les gagne — mais a-t-on vraiment envie de consacrer ces quelques minutes si durement gagnées à la sueur de nos fronts à la préparation de nouvelles activités dont le succès n’est par ailleurs nullement garanti ? Outre ce qu’il faut faire (course en ligne, rattraper les mails de boulot en retard, prendre des nouvelles des uns et des autres), j’avoue que j’aspire surtout au repos. D’autant que le coronatruc est presque autant phagocyteur d’énergie que les enfants (le recours à la photo finish serait sans doute indispensable pour les départager).
Je sais bien que l’objectif de tous ces organismes et entreprises (et surtout celles à but lucratif) est bien moins désintéressé et altruiste qu’il n’y paraît : il s’agit surtout de rester en lien avec le chaland, afin qu’il revienne dépenser son oseille sitôt déconfiné. Mais j’aimerais qu’ils se calment. Ils font un bullshit job, et je crois que nous en avons désormais la preuve définitive.
En tout cas, demain, on remet ça : nouvelle chasse aux œufs. On l’a jouée fine, on n’a pas tout mis ce matin… Après tout, c’est toujours Pâques, non ?



Dernier ajout : 24 mai. | SPIP

Si l'un de ces textes éveille votre intérêt, si vous voulez citer tout ou partie de l'un d'eux, vous êtes invités à contacter l'auteur.