Inachevé.net

Site de création littéraire plus ou moins expérimentale

Et Freud dans tout ça ?

Dernier ajout : 19 mars 2020.

Quand le petit vélo s’arrête, la boutique obscure ouvre ses portes.

Rêves choisis.


| Un texte au hasard |

0 | 7 | 14

  • Dreaming / No Dreaming

    7 juillet 2010

    Rêve à deux pendants.
    Deux pendants aux prémices identiques, aux dénouements tout à fait différents.
    Dans le premier — sans doute beaucoup plus long que les seuls fragments qui reviennent en mémoire — je sors d’un appartement. Pas le mien (conquête d’un soir ?). Dans le même temps, un narrateur "omniscient" (muni de sa caméra panoramique personnelle) me montre l’entrée dans l’immeuble (immeuble de banlieue, ou de faubourg, résidence dans le jardin propret parsemé (...)

    Lire la suite...

  • Conciliabule d’indécis

    4 juillet 2010

    Autour de moi, souriants, cercle de décideurs pantins. Panoramiques sur ces visages ronds, joviaux, qui chacun à leur tour émettent en rythme un “chchaipas” — longue chuintante, sècheresse du tour.
    De quoi parle-t-on ? Sur quoi s’accordent-ils ainsi ne rien pouvoir, ne rien savoir.
    Nouveau tour de table — le rythme s’accélère — objectif plus près des yeux, quelque chose du clown entre les oreilles — immobilité de marionnette aux épaules.
    M’apercevoir après la sonnerie (...)

    Lire la suite...

  • Un pays de silence

    5 février 2010

    « Je t’aime — Je t’aime, dit-elle d’une voix douce et grave, avec ce petit empressement dans les consonnes qui seul la trahirait si son discours n’était si clair, Je t’aime — Je t’aime, répond-il, sa voix est singulièrement plus haute et légère, plus agitée, presque peureuse dans ses dentales, Si je ne t’aimais pas, je serais perdu dans un pays de silence. »
    Aussitôt : a-t-il dit “pays” ou “océan” — “océan” serait plus attendu, “pays” fait un peu (...)

    Lire la suite...

  • Cathédrie Bergédrale

    24 janvier 2010

    Image persistante au réveil. Pourquoi ? Et pourquoi cette infidélité dans la description ?
    Dans une pierre dure et sombre, grossièrement sculptée, se taille un portail haut et étroit. Quelques grilles, de la lumière. Une bergerie aux dimensions de cathédrale, une cathédrale aux murs de bergerie. Haute et claire, la nef nue et bleutée s’illumine des rais multiples que laisse filtrer les pierres disjointes du chœur, dénué de vitraux. Le sol semble fait d’ardoises inégales, et je (...)

    Lire la suite...

  • Citation

    13 octobre 2008

    « Vous les écrivains vous savez très bien que Freud a existé et vous avez l’obligation de faire semblant du contraire. »
    (Olivier Bétourné, éditeur de son état, propos rapportés par François Bon au texte 216 de Tumulte)

    Lire la suite...

  • Cauchemar rampant du 16 août 2008

    16 août 2008

    Je le rapporte ici exactement comme je l’ai noté, dans les brumes du sommeil et de l’angoisse qui l’ont suivi. Je n’en change ni la forme ni le contenu, et je ne cherche pas du tout à embellir la langue, à gommer les maladresses dues au sommeil.
    Étonnamment, tout du long, l’angoisse a été fort lointaine, jusqu’au climax de fin de chaque partie et surtout de fin de seconde partie.
    Le Concert
    On — je ne sais plus qui, je sais qu’il y a le visage de (...)

    Lire la suite...

  • Nuit d’insomnie

    14 août 2008

    Nuit d’insomnie et de colère. Pas de sommeil. Il n’y a que du rêve. Rêve dur, amer et noir, à 99% de cacao.
    Errance nocturne pour faire passer ça. On cherche le flou, l’ivresse impromptue, on ne trouve que la certitude du glauque, de la descente — aux enfers, comme il se doit —, du bruit brouillé — sans oeufs ni elles, ni bécot on the rocks —, certitude de la facilité de la complaisance, de la fièvre abandonnée.
    Une marche en dessous on revient, on écrit, on repense à ce (...)

    Lire la suite...

0 | 7 | 14



Dernier ajout : 10 juillet. | SPIP

Si l'un de ces textes éveille votre intérêt, si vous voulez citer tout ou partie de l'un d'eux, vous êtes invités à contacter l'auteur.