Inachevé.net

Site de création littéraire plus ou moins expérimentale

En vrac

Dernier ajout : 25 mai 2012.

Sans ordre ni désordre...


| Un texte au hasard |

0 | 7 | 14 | 21 | 28 | 35 | 42 | 49

  • Triste Topique

    15 janvier 2010

    Pour beaucoup d’artistes (je le constate notamment avec beaucoup de force chez les compositeurs d’aujourd’hui, mais aussi chez moi), la théorie esthétique (et/ou critique) constitue comme un sur-moi au moi créateur. Sur-moi qui, comme à son habitude, peut aussi bien jouer un rôle d’inhibiteur que d’empêcheur de tourner (en rond, ovale ou carré selon ses préférences personnelles, ou même en errance aléatoire en deux ou trois dimensions), d’avancer. L’esthétique devient une critique intrinsèque, en (...)

    Lire la suite...

  • Quel ennui ! (comme dirait l’autre)

    7 janvier 2010

    C’est étrange, cet enthousiasme qui prend soudain tout un chacun en fin d’année, cette joie dans les yeux à fêter la nouvelle année — à ignorer, ou du moins écarter, la réalité du non-changement pour entrer plein d’un illusoire espoir dans ce qui ne sera somme toute qu’un peu plus de quotidien, d’habitudes prises, de répétitions, d’erreurs et frustrations sempiternelles.
    Mais ne soyons pas si pessimistes ! Gageons que cette nouvelle révolution immobile de notre planète autour de notre soleil nous (...)

    Lire la suite...

  • "Langage viscéral"

    17 décembre 2009

    En lisant

    « Et ce que Roland Barthes nomme style, langage viscéral, instinctif, langage qui adhérerait à notre intimité secrète, cela donc qui devrait nous être le plus proche, est aussi ce qui nous est le moins accessible, s’il est vrai que, pour le ressaisir, nous devrions non seulement écarter le langage littéraire, mais encore rencontrer, puis faire taire la profondeur vide de la parole incessante, ce qu’Éluard a peut-être visé quand il dit : poésie ininterrompue. »
    Maurice Blanchot, La recherche du (...)

    Lire la suite...

  • Des Å“uvres et des hommes

    15 décembre 2009

    En lisant

    "Les Å“uvres devraient donc jouer le plus grand rôle. Mais en est-il ainsi ? Nullement. Ce qui attire l’écrivain, ce qui ébranle l’artiste, ce n’est pas directement l’Å“uvre, c’est sa recherche, le mouvement qui y conduit, c’est l’approche de ce qui rend l’Å“uvre possible : l’art, la littérature et ce que dissimulent ces deux mots. De là que le peintre, à un tableau, préfère les divers états de ce tableau. Et l’écrivain souvent désire n’achever presque rien, laissant à l’état de fragments cent récits qui (...)

    Lire la suite...

  • Faux et usage de faux

    15 décembre 2009

    Faux mouvement, faux ami, faux frère, fausse alarme, faux problème, faux cuir (véritable), faux nez, faux cul, faux-fuyant, faucheuse, faux-semblant, fausse logique, fausse route, fosse d’orchestre, fosse commune, fausse promesse, Faux airs, faussaires, fautif, faux seins, fausses dents et dents faussées, voix de fausset, porte-à -faux, peu s’en faut, faute de goà »t, c’est faux.
    Faudrait voir à voir à m’laisser (...)

    Lire la suite...

  • Improvisation

    15 décembre 2009

    Fado dont Rémi facile a doré la mie, sans bémol ni béchamel, ainsi court le veau farci de sornettes. Que voulez-vous, certains sont sains, oeufs sinon ours...
    Et ça court et ça vibre encore, tout au fond, où rien ne se peut taire, où l’on s’habitue au débit (de poisson), où l’on se fait à cette voix qui ne veut plus rester discrète, qui ne veut plus s’étouffer, murmurer, où peu lui chaut que sens s’y fasse ou que té la redresse.
    Ça fraise, ça tourne, vvvvite, wwwwite (ça wwwiffle !), bientôt la (...)

    Lire la suite...

  • "Enfoncement dans le désespoir"

    10 décembre 2009

    En lisant

    "Enfoncement dans le désespoir d’un écrivain qui n’écrit pas." (p. 325)
    "Le roman dévore aujourd’hui toutes les formes ; on est à peu près forcé d’en passer par lui. Cette étude sur la destinée d’un homme qui s’est nommé Hadrien eà »t été une tragédie au XVIIe siècle ; c’eà »t été un essai à l’époque de la Renaissance." (p. 340)
    "Faire de son mieux. Refaire. Retoucher imperceptiblement encore cette retouche. « C’est moi-même que je corrige, disait Yeats, en retouchant mes oeuvres. »" (p. 345)
    Marguerite (...)

    Lire la suite...

0 | 7 | 14 | 21 | 28 | 35 | 42 | 49



Dernier ajout : 11 décembre. | SPIP

Si l'un de ces textes éveille votre intérêt, si vous voulez citer tout ou partie de l'un d'eux, vous êtes invités à contacter l'auteur.