Inachevé.net

Site de création littéraire plus ou moins expérimentale

La pluie et le beau temps

Dernier ajout : 7 mars 2010.

Exercice quotidien d’écriture. Décrire en termes littéraires et donc non spécifiquement scientifiques, la météo tous les matins (avec le café) et le soir (avant de se coucher). Y compris dans les villes visitées. Se concentrer sur les manières de décrire, nuances, sensations, rapports à l’humeur, etc.

On rédige et on met en ligne, sans se poser de question. Si on relit, ce n’est qu’en survolant...


| Un texte au hasard |

0 | 7 | 14 | 21 | 28 | 35 | 42

  • Paris — Nuit du 31 mai au 1er juin 2008

    1er juin 2008

    Moiteur excitante, sensualité essentielle, sueurs et odeurs se mêlent à l’humidité tiède. Cette nuit est propice aux ébats sans fin, sans cesse recommencés, ces ébats où jamais jouissance n’étanche la soif.
    Le cou est un refuge, le ventre un mystère, les cheveux une source abondante, les doigts insatiables fouillent la nuit et le ciel qu’on oublie. Qu’importe la nuit quand il en est ainsi ? Qu’importe la brise délicate qui se glisse dans l’entrouverture (...)

    Lire la suite...

  • Paris — 31 mai 2008 — avec le café

    31 mai 2008

    Grisailles printanières. Moroses et tièdes.
    Si ce n’était si éblouissant, j’aimerais décrire ces nuances du gris qui rythment le ciel, ces tâches à la fois informes et nettes de contrastes apparemment statiques.

    Lire la suite...

  • Paris — 31 mai 2008 — petit matin

    31 mai 2008

    Messiaen serait content. Il y a ce matin quelqu’un pour écouter le concert ornithologique matutinal. Certes, je ne relève rien, mais je suis là pour l’apprécier, cette délicate polyphonie de quelques rares chants, assourdis par les véhicules plus nombreux qui clôturent cette folle nuit.
    Le ciel bleuit, découvrant ses minuscules pores blanches qui le parsèment, l’air est frais, on frissonne, on veut dormir, on va (...)

    Lire la suite...

  • Paris — 30 mai 2008 — fin de matinée

    30 mai 2008

    Souvent Printemps Varie.
    C’est une belle journée, chaleur diffuse, ciel diffus, lumière diffuse. C’est doux, mais ce n’est pas pour autant une journée qu’on aime.

    Lire la suite...

  • Paris — Nuit du 29 au 30 mai 2008

    30 mai 2008

    La nuit est presque la même qu’hier : le même calme, les mêmes sons. Il y a peut-être un petit fond d’humidité en plus, et, paradoxalement, un ciel plus pur, un air plus léger.
    Mais, à la différence d’hier, les parisiens se sont aperçus de la douceur de la nuit et sont sortis en masse. Je ne compte pas les couples que j’ai croisés se bécotant sur les bancs publics (que je regarde, comme de bien entendu, d’un regard oblique, je ne suis pas mieux que tous les (...)

    Lire la suite...

  • Paris — 29 mai 2008 — fin de matinée

    29 mai 2008

    Temps gris et doux. Le printemps boude et grogne. L’épaisse couche de nuage diffuse une lumière sale, incolore, éblouissante.
    Si l’on scrute, on peut noter quelques nuances dans tout ce gris, mais c’est toujours aussi sale.

    Lire la suite...

  • Paris — Nuit du 28 au 29 mai 2008

    29 mai 2008

    Il fait chaud, même si on supporte très bien un pull, il fait chaud. Il fait même très chaud et je suis en nage.
    Une odeur de sable en été flotte, les sons sont répercutés comme sur une plage déserte et désertée par le vent et les vagues. Sécheresse de l’acoustique netteté des bruits.
    Il fait chaud. Quelques tapis nuages blanchissent le bleu nuit profond et sombre de la nuit.
    Pureté du silence.
    Pas un (...)

    Lire la suite...

0 | 7 | 14 | 21 | 28 | 35 | 42



Dernier ajout : 18 septembre. | SPIP

Si l'un de ces textes éveille votre intérêt, si vous voulez citer tout ou partie de l'un d'eux, vous êtes invités à contacter l'auteur.