Inachevé.net

Site de création littéraire plus ou moins expérimentale

Fictions

Dernier ajout : 7 septembre 2022.

Ébauches et idées


| Un texte au hasard |

  • Glissement

    11 mai 2010

    depuis ce coup violent sur la tête, reçu en pleine contemplation, on lui trouvait un je ne sais quoi de changé, de différent. imperceptible. ineffable. on ne parvenait à mettre le doigt dessus que quand on lisait ce qui sortait de dessous sa plume.
    quelque chose de lacunaire. quelques lettres lui échappaient. au détour d’une phrase, une lettre escamotée. on ne pouvait pas parler de fautes de grammaire — c’était rarement des oublis de s au pluriel, ou autres fautes (...)

    Lire la suite...

  • J&C (resuite)

    6 mars 2010

    Resuite
    À son tour, elle se lève, trois pas sans but vers la porte, hésite, se ravise également. Une syllabe méconnaissable, qu’on pourrait prendre pour un début de prénom, s’échappe, à peine timbrée, à peine murmurée, qui semble aussitôt avalée par les tentures assombries dans le crépuscule qui va bientôt passer la main.
    Dans le couloir, J. arrêté tend l’oreille, aux aguets, son cœur semble s’être pétrifié, dans le silence. Puis les battements reprennent de plus belle, avec un tel (...)

    Lire la suite...

  • Rencontre au sommet

    5 mars 2010

    Les poules grasses dévorées, les bouillons fumants au fumet épais avalés, les outres de vins asséchées, les tartes aux fruits multicolores gobées, bref, le festin achevé, l’un d’eux, le Baron, prend la parole.
    « J’ai la panse bien pleine ! Ça me délie la langue... Laissez-moi donc vous conter mon dernier voyage sur la Lune. »
    « Ah, vous y êtes allé, vous aussi ? l’interrompt l’autre, le gascon, se refusant à oublier le son de sa voix. Magnifique, au (...)

    Lire la suite...

  • Bien agiter avant de servir — Servir très frais !

    27 février 2010

    Episode XI

    Je suis perdu — sans allemand. Petit nègre infâme, sans résistance. Irrésistible, ou très résistible — paraitrait que ce serait la même chose. Moi, j’en sais rien, je suis perdu. C’est trop long, c’est trop énorme, c’est trop de choses, je suis débordé. Machiavélique petit caïd, qui fait la traite des légumes et des canapés (les deux) (dans un sens et dans l’autre). Ça brille, ça hurle, ça féconde de mort (et pourquoi pas ?). Faudrait faire un pas (de côté, de (...)

    Lire la suite...

  • Inactivité

    20 février 2010

    L’inactivité pèserait sur la ville — comme un éternel jour chômé. Même le vent et les nuages sembleraient avoir abandonné leurs postes. Ce ne serait plus que silhouette figée et vaine. Pour la première fois, on entendrait le petit déclic mat et sec des permutateurs électroniques qui continueraient imperturbables à régir les feux de circulation, le grésillement persistant des néons, le battement paresseux de quelque drapeau sur une façade officielle, le souffle des souffleries et (...)

    Lire la suite...

  • Il pleuvait ce jour-là, mais

    16 février 2010

    Un an auparavant, il faisait grand beau, une lumière sublime, étincelante, un ciel vierge et presque gai. Ce jour-là, il pleuvait, mais on a eu droit à une brève éclaircie. Non pas une vraie éclaircie — pas souvenir d’un coin de ciel bleu — mais un bref répit parsemé de quelques gouttes qui rendait vains les parapluies, comme sait si bien en offrir les froides perturbations d’avril. Le chargé des pompes funèbres — un costaud, un mastar, un gars bien barraqué, ancien batteur de rock (...)

    Lire la suite...

  • Bien agiter avant de servir — Servir très frais !

    14 février 2010

    Episode X

    Ni Dieu, ni Maître — ni Diable, ni Chat — moins encore de Marguerite sur la page de garde. Une épée, seulement, qui porte le souvenir d’Odessa, Potemkine, Sakharine et les autres. Une épée blanche, étincelante dans la neige sale des congères. Et le sourire au-dessus, et les lumières qui s’étalent sur de vastes espaces, et cette valse affolée de corps nus et échelés, blancheur de nacre, survol des toits sous lesquels on trouvera certainement un taudis ou deux. Roman de théâtre, (...)

    Lire la suite...



Dernier ajout : 28 novembre. | SPIP

Si l'un de ces textes éveille votre intérêt, si vous voulez citer tout ou partie de l'un d'eux, vous êtes invités à contacter l'auteur.