Inachevé.net

Site de création littéraire plus ou moins expérimentale

Fictions

Dernier ajout : 7 septembre 2022.

Ébauches et idées


| Un texte au hasard |

  • J&C (suite)

    13 janvier 2010

    Suite...
    Gestes retenus, mots laissés non dits, que l’on tourne et retourne, qui hantent chaque instant, chaque instant inédits et inouïs.
    Comment l’imaginer, à entendre le déchaînement — cascade d’expressivité expansive — de sa musique ? — ces longues phrases au lyrisme incandescent et non moins poétique, qui emportent le cœur bouleversent les sens font monter des tréfonds un chant inégal et insatisfait — geste généreux et large, incarnation palpable de désirs et de (...)

    Lire la suite...

  • Bien agiter avant de servir — Servir très frais !

    12 janvier 2010

    Episode IV

    C’est une fête. Ça évoque une fête. Si seulement ce T n’était là, ça serait la fête — avec sa ribambelle de prénoms exquis et croustillants, ses festins ripailleurs et gras, ses cendres grises de matinées post-avinées. Ça doit bien raconter quelque chose, une fête, non ? C’est une histoire, à part entière, qu’on narrera encore et encore, qu’on revivra à l’envi — à la prochaine fête, au prochain dîner. C’est un conte, tout un roman, une saga, une (...)

    Lire la suite...

  • Bien agiter avant de servir — Servir très frais !

    14 octobre 2009

    Episode III

    On voyage. On voyage encore, mais on ne passe plus les murailles — ce temps-là est derrière nous, aucun doute. On voyage, on déplace, on translate, on panorama, on rapproche, on change peu. À Paris aussi, qu’on aime tant pourtant, le regard glisse, ne s’attache plus, ou glisse encore, lentement, au coin d’une jupe, à la galbure d’un talon. Allons donc au cinéma, le temps n’y passe pas plus vite, mais il est au moins meublé d’images et d’éclats, de (...)

    Lire la suite...

  • Bien agiter avant de servir — Servir très frais !

    23 septembre 2009

    Episode II

    Les mots sont successivement des caresses et des fusils, des lapements et des rafales, ils nous perdent dans leurs méandres, nous plongent dans leurs rêveries et on se surprend, les yeux levés, à songer à Lou et à toutes celles qui lui ressemblent, dans l’ardeur, la torpeur et le capiteux, et nous ont laissés pantois entre nos bras, superbes de jouissances, suspendues, arquées, insatiables.
    Ce n’est que pour répondre à l’ancêtre qui chante, invente, les mythes, les (...)

    Lire la suite...

  • Bien agiter avant de servir — Servir très frais !

    11 septembre 2009

    Episode I

    Exil de jus d’orange et de banlieues enneigées, accueil amical, bienveillant et têtu, fuite vers l’avant qui s’enfonce dans les méandres géographiques de l’Histoire (avec un grand ou un petit h, selon l’humeur et la température extérieure sous abri). Nouvelle errance, nouveau Wanderer, détachement et rattachement ultérieur arbitraire. Ne reste que la compulsion... et l’éternel jus d’orange qui ne tachera jamais la neige ni la cour.
    Aphorismes, (...)

    Lire la suite...

  • Gare IV

    21 juillet 2009

    C’est triste. Mise à part une famille souriante, personne ne se parle. On cause dans le téléphone, on regarde angoissé le tableau des départs, on guette. Rien ne passe. L’incommunication est nombreuse, générale.
    Et moi qui tape sur mon ordinateur, trop heureux d’avoir trouvé ici, Part Dieu, un Wi-Fi gratuit.

    Lire la suite...

  • Place

    20 juillet 2009

    Sur cette place, des débuts, des fins. Des ébauches, des interruptions. Melon et jus d’orange, café verre d’eau. Et toujours le mot pour le lire, le mot pour le dire.
    Je me souviens de coïncidences et de pauses, de suspendus et de suspensions. Je me souviens de lumières et de pénombres, d’alcool et de chiens.
    Ce n’est pas une place quotidienne, ni une place de passage. C’est l’exception, la recherche — et cette seconde fois et j’y suis venu seul, (...)

    Lire la suite...



Dernier ajout : 28 novembre. | SPIP

Si l'un de ces textes éveille votre intérêt, si vous voulez citer tout ou partie de l'un d'eux, vous êtes invités à contacter l'auteur.