Inachevé.net

Site de création littéraire plus ou moins expérimentale

Fictions

Dernier ajout : 4 avril 2019.

Ébauches et idées


| Un texte au hasard |

0 | 7 | 14 | 21 | 28 | 35 | 42

  • Gare IV

    21 juillet 2009

    C’est triste. Mise à part une famille souriante, personne ne se parle. On cause dans le téléphone, on regarde angoissé le tableau des départs, on guette. Rien ne passe. L’incommunication est nombreuse, générale.
    Et moi qui tape sur mon ordinateur, trop heureux d’avoir trouvé ici, Part Dieu, un Wi-Fi gratuit.

    Lire la suite...

  • Place

    20 juillet 2009

    Sur cette place, des débuts, des fins. Des ébauches, des interruptions. Melon et jus d’orange, café verre d’eau. Et toujours le mot pour le lire, le mot pour le dire.
    Je me souviens de coïncidences et de pauses, de suspendus et de suspensions. Je me souviens de lumières et de pénombres, d’alcool et de chiens.
    Ce n’est pas une place quotidienne, ni une place de passage. C’est l’exception, la recherche — et cette seconde fois et j’y suis venu seul, (...)

    Lire la suite...

  • Gare III

    13 juillet 2009

    À ma gauche, un grand type râblé, à la figure carrée, les cheveux courts un peu versaillais strict, vêtu sportif — randonneur (étrange en cette contrée du nord on ne peut plus plate). Un bermuda blanc donne un peu d’ombre à des mollets conséquents, campés dans des chaussettes et tennis (oui, tennis, pas basket, tennis, comme on en faisait) blanches. Au-dessus un pull à petites mailles orné, ce qui me frappe alors qu’il me scrute d’un regard que je ne saurais qualifier — mi-indifférent, (...)

    Lire la suite...

  • Gare II

    12 juillet 2009

    Hasard, ou choix délibéré ?
    Ils sont côte à côte, pourraient être mari et femme — lui, petit dégarni, fixe de ses minuscules yeux de fouine, inquiets et jaloux, les hommes alentours qui pourraient lui convoiter son bien, me foudroie de ce regard à la fois enfantin et primaire —, attendent sagement l’annonce de leur train (ce sera le même que le mien, ils descendront à la même gare que moi, et son petit manège reprendra, plus mesquin et méfiant encore, biaiseux, alors qu’elle (...)

    Lire la suite...

  • Gare

    11 juillet 2009

    L’angoisse que dégage son attente aurait enduit n’importe qui d’erreurs. Nervosité des cent pas, impossibilité de rester en place — même quand elle a enfin trouvé un lieu plus confortable où poser son impatience —, elle se hausse sur la pointe des pieds, dans l’espoir d’apercevoir la première le petit nez du train au bout du quai, lumineux, loin, là bas. Ses yeux sautent de place en place, frénétiques, comme une puce sauteuse. Elle se tord les pieds, fait reposer tout son poids sur (...)

    Lire la suite...

  • « With a limp »

    16 juin 2009

    Personne ne sait ce qui s’est passé, comment c’est arrivé, ni pourquoi. Un jour, tout le monde s’était mis à boiter. Comme ça, du jour au lendemain, de droite ou de gauche sans distinction, on s’était levé un matin et, sans effort ni douleur, on boitait, comme si on avait fait ça toute notre vie. Au bout de quelques semaines, toutefois, plus personne ne s’en étonnait, on acceptait ça comme une nouvelle normalité, c’est tout — un tour de plus que la vie (...)

    Lire la suite...

  • J&C (suite)

    11 juin 2009

    Suite.
    Il ne s’est jamais réellement posé la question de quand ou comment ça arriverait. (Comme tout le monde aujourd’hui,) il est tellement persuadé que ça n’arrivera justement jamais, qu’il ne parviendra pas à surmonter sa peur, cette timidité exquise qu’il éprouve auprès d’elle (femme accomplie et décidée — sait ce qu’elle veut et hésite peu pour l’obtenir), cette fidélité aussi, cette amitié absolue qu’il éprouve pour ce maître tout aussi absolu qui a bien voulu le prendre (lui, qui se (...)

    Lire la suite...

0 | 7 | 14 | 21 | 28 | 35 | 42



Dernier ajout : 14 juillet. | SPIP

Si l'un de ces textes éveille votre intérêt, si vous voulez citer tout ou partie de l'un d'eux, vous êtes invités à contacter l'auteur.