Accueil > En vrac > "Langage viscéral"

"Langage viscéral"

En lisant

jeudi 17 décembre 2009, par js.bach

« Et ce que Roland Barthes nomme style, langage viscéral, instinctif, langage qui adhérerait à notre intimité secrète, cela donc qui devrait nous être le plus proche, est aussi ce qui nous est le moins accessible, s’il est vrai que, pour le ressaisir, nous devrions non seulement écarter le langage littéraire, mais encore rencontrer, puis faire taire la profondeur vide de la parole incessante, ce qu’Éluard a peut-être visé quand il dit : poésie ininterrompue. »

Maurice Blanchot, La recherche du point zéro in Le livre à venir, Folio Essai no. 48, p.283