Accueil > T.A.B.P. > Fin janvier ou début février 2007 (II)

Fin janvier ou début février 2007 (II)

mardi 27 mai 2008, par js.bach

Des groupes viennent et repartent.

Des gens boivent (beaucoup).

D’autres discutent de choses et d’autres, pas bien passionnantes mais il faut bien vivre, communiquer.

Des tables sont bancales, des verres se renversent à demi.

Mon voisin a l’air sympathique (mais ai-je le droit, ici, d’émettre un jugement de valeur ?) même s’il semble un peu vide (comment savoir ?).

Jugement de valeur et jugement qualitatif.

Une femme peut être jolie, c’est à la fois une valeur et une qualité. D’ailleurs, ce dernier mot a un sens un peu trouble. Toujours le problème du critique. Un adjectif, qualitatif par essence, devient jugement de valeur aussitôt placé dans une phrase de critique. Ou du moins le danger est fort grand de le voir devenir.

La mise en mot, la mise en œuvre d’une description n’échappe jamais au jugement de valeur.

L’adjectif est sujet à l’affect.

Une poitrine avenante, invitante, opulente, inquiétante, intrigante (pas mal), inexistante, attirante, obsédante, criante, évidente, désirable, palpable, vulgaire, en avant, dissimulée, mystérieuse, timide, alléchante, protégée, protectrice, maternelle, pointée, insolente, défiante, exposée, fatiguée, libérée, emprisonnée, pressée, tombante, haute, adolescente, formée, bien formée (et oui !), hallucinante, dérangeante, inoubliable, fabuleuse, déconcertante, merveilleuse, jouissive, élastique, coquine, délassée (et délacée), bedonnante, incommodante, bien portée, naturelle, oubliée, américaine (?), séduisante, rêveuse, évaporée, excitée, excitante, frémissante, prête, houleuse, désespérée, épanouie, mignonne évidemment, balancée, pendante, bandante, vexante, amoureuse, livrée, abandonnée, lascive, froide, frigide, gonflée, gonflante, disproportionnée, minuscule, microscopique, volontaire, ridicule, vide, insultante, irritée, atome éphémère, braquée, fermée, compassée, fleurie, tentante, trompeuse, terrible, terrifiante, intimidante, tonique, tonifiée et tonifiante, éveillée et réveillée, allumée, décidée, fatigante, brutale, sensible, hypersensible, lascive, accueillante, offerte, à dévorer, voilée, retenue, lénifiante, infatigable, vitupérante, visible, révélée, dévoilée, exposée, pudique et impudique, plongeante et à s’y plonger, à s’y perdre à jamais, à se damner, à vendre…

Et bien d’autres encore.


Repris dans Éros.