Accueil > Et Freud dans tout ça ? > Évidence

Évidence

dimanche 11 juillet 2010, par js.bach

voir enfin l’évidence s’imposer

le vol est souverain — la pièce est écrasée de lumière

visage mêlé, image baigné du jaune éblouissant des mémoires argent(ées)iques

l’élan spontané, comme un geste de dernier espoir, de dernier désespoir, réciproque, assoiffé, plein de gorges serrées

la culpabilité fait détourner la tête, repousser l’évidence

traduction à la terrasse ensoleillée d’un café — débat — sur le tableau noir, l’évidence à nouveau écrite : « (s’)curl up into bed together »

puis c’est fuite/poursuite

un train file dans l’étincelante chaleur, je me vois, au fond du wagon, m’écarter pour réfléchir

comprendre l’évidence

comprendre l’évidence

comprendre l’évidence et

la laisser s’échapper, par scrupules déplacés, dans une sombre gare

de quelconque victoire