Inachevé.net

Site de création littéraire plus ou moins expérimentale

Fictions

Dernier ajout : 16 mars 2021.

Ébauches et idées


| Un texte au hasard |

0 | 7 | 14 | 21 | 28 | 35 | 42 | 49

  • Gare

    11 juillet 2009

    L’angoisse que dégage son attente aurait enduit n’importe qui d’erreurs. Nervosité des cent pas, impossibilité de rester en place — même quand elle a enfin trouvé un lieu plus confortable où poser son impatience —, elle se hausse sur la pointe des pieds, dans l’espoir d’apercevoir la première le petit nez du train au bout du quai, lumineux, loin, là bas. Ses yeux sautent de place en place, frénétiques, comme une puce sauteuse. Elle se tord les pieds, fait reposer tout son poids sur (...)

    Lire la suite...

  • « With a limp »

    16 juin 2009

    Personne ne sait ce qui s’est passé, comment c’est arrivé, ni pourquoi. Un jour, tout le monde s’était mis à boiter. Comme ça, du jour au lendemain, de droite ou de gauche sans distinction, on s’était levé un matin et, sans effort ni douleur, on boitait, comme si on avait fait ça toute notre vie. Au bout de quelques semaines, toutefois, plus personne ne s’en étonnait, on acceptait ça comme une nouvelle normalité, c’est tout — un tour de plus que la vie (...)

    Lire la suite...

  • J&C (suite)

    11 juin 2009

    Suite.
    Il ne s’est jamais réellement posé la question de quand ou comment ça arriverait. (Comme tout le monde aujourd’hui,) il est tellement persuadé que ça n’arrivera justement jamais, qu’il ne parviendra pas à surmonter sa peur, cette timidité exquise qu’il éprouve auprès d’elle (femme accomplie et décidée — sait ce qu’elle veut et hésite peu pour l’obtenir), cette fidélité aussi, cette amitié absolue qu’il éprouve pour ce maître tout aussi absolu qui a bien voulu le prendre (lui, qui se (...)

    Lire la suite...

  • Le soupir

    15 mai 2009

    Est-ce bien elle qui a soupiré ? Je n’en suis pas certain — j’étais avec lui, dans le couloir, j’essayais de lire dans ses yeux ses intentions, ses hésitations, reconnaître cette mélodie qui rengaine, enchaîne et embourbe son esprit avant que sa main ne se pose sur le bouton de cuivre de la porte.
    D’entre les pages manuscrites couvertes de portées de notes fines et nerveuses, un feuillet léger comme du papier bible s’est échappé entre ses doigts. Ce (...)

    Lire la suite...

  • Délation

    13 mai 2009

    — J’les ai vus ! J’les ai vus ! J’t’assure, maman.
    — Quoi, qu’as-tu vu, mon chéri ?
    — Mais j’les ai vus, y s’embrassaient, sur la bouche, même.
    — Mais qui ? Qui as-tu vu ?
    — Juju, j’l’ai vue, elle embrassait un garçon, même que c’était un Montaigu.
    — C’est pas beau de dénoncer, vraiment, mon chéri. Mais je vais quand même aller en toucher deux mots à ton (...)

    Lire la suite...

  • J’écrirai

    8 mai 2009

    Oui, un jour, je l’écrirai. Mais je n’écrirai pas que ça. J’écrirai autre chose aussi. J’écrirai tout ce que je me suis promis d’écrire, et tout ce que j’ai un jour promis à d’autres d’écrire. Ces dizaines de vies près de moi, ces dizaines de vies au loin, dont je meuble mon esprit et qui musent et m’usent le temps. J’écrirai toutes ces scènes, ces fantasmes qui n’exigent rien de moi que de taper sur quelques touches, (...)

    Lire la suite...

  • J&C

    5 mai 2009

    C’est décidé, un jour, je l’écrirai. Ça se passera dix ans après la mort de l’autre, ou peut-être non, peut-être un peu avant, alors qu’il est encore vivant mais, cyclothymique et schizophrène, interné, les a laissé eux, les autres, ceux qui vont survivre, seuls avec les enfants dans la grande maison au bord du fleuve où, un jour, il a tenté.
    Je ne sais pas exactement comment ça se déroulera. Serait-elle particulièrement triste ce jour-là ? Pensive au piano, (...)

    Lire la suite...

0 | 7 | 14 | 21 | 28 | 35 | 42 | 49



Dernier ajout : 18 mai. | SPIP

Si l'un de ces textes éveille votre intérêt, si vous voulez citer tout ou partie de l'un d'eux, vous êtes invités à contacter l'auteur.