Inachevé.net

Site de création littéraire plus ou moins expérimentale

T.A.B.P.

Dernier ajout : 29 mars 2009.

"Tentative d’assèchement d’un bar parisien"

Ça porte bien son nom, non ?

Vive Perec... dont la "Tentative d’épuisement d’un lieu parisien" m’a inspiré cet exercice approximatif et empirique.

Pour une plus ample description de l’exercice, voir le texte intitulé "Ouverture".


| Un texte au hasard |

0 | 7 | 14 | 21 | 28 | 35 | 42 | 49 | 56 | 63

  • 1er avril 2008

    29 mars 2009

    T.A.B.P. — Fin

    Je n’y mets plus les pieds.
    Mon projet n’a plus de sens, s’il en a jamais eu — (vain) exercice de style dégénératif, envahissant ma vie à la manière d’une tumeur (bénigne, j’espère) et échappant à ma plume. Il m’a échappé. Tout à fait. Ou raté. Tout à fait. Je ne sais plus que faire de ce lieu, de ces milliers de personnes qui peuplent les pages de mon carnet, de ce foisonnement incessant et impénétrable, de ces vies qui m’échappent, imprescriptibles, indiscernables, incernables.
    Quand je passe devant — cela (...)

    Lire la suite...

  • 1er avril 2008

    29 mars 2009

    T.A.B.P. bis — Fin

    Faut bien se faire une raison. D’habitude, après une rupture, on se partage les amis. Nous, même si ce n’était ni une relation ni une rupture, on se partage les lieux. Et, sans le consulter, je lui laisse le bar.
    J’y vais si rarement ces derniers temps, ce n’est pas une grande perte, anyway.
    Seulement je suis vexée. Vexée de ce rien, de ce vide. Je m’en étonne et je m’étonne de m’en étonner. Étonnée de tenir tant à cette chimère d’une nuit. Étonnée de cet attachement sans rime.
    Bref, je n’y vais plus, et (...)

    Lire la suite...

  • 28 février 2008 — 23 h 50

    14 mars 2009

    T.A.B.P. — J.E.S. — Bis & Suite — de plus en plus près...

    Finissons-en.
    Il est là à nouveau. Ça fait un petit moment que je ne suis pas venue. Par peur sans doute. Par frustration aussi. Et puis ma vie m’a tenue éloignée quelques mois de ce bar — vous savez ce que c’est, de longues vacances, un nouvel homme, un couple chaotique et puis ça finit dans un drame mi-figue mi-raisin et avec tout ça, plus beaucoup de temps pour moi — je vieillis aussi, je me demande si j’ai toujours l’âge d’aller dans ces lieux bruyants, où les filles sont de plus en plus jeunes et (...)

    Lire la suite...

  • 29 février 2008 — petit matin

    5 mars 2009

    T.A.B.P. — J.E.S. — Bis & Suite — Parce qu’il faut en finir, on en approche...

    Comment me suis-je retrouvé dans ce lit ? Grand blanc sur la soirée d’hier. Aucune idée de ce qui a pu se passer. Ce que je sais, c’est que ce matin, très tôt, j’ai été réveillé de la plus agréable manière. J’ai même pensé un instant être en train de faire l’un de ces rêves érotiques matutinaux dont je suis coutumier. Un plaisir diffus m’envahissait, s’intensifiait, se précisait. C’était une bouche sur mon corps, sur ma poitrine, une bouche bientôt sur mon sexe tendu, une bouche qui allait et venait sur moi avec (...)

    Lire la suite...

  • 29 janvier 2008 — Minuit

    13 août 2008

    Petite confession entre amis

    Dans l’intérêt de boucler une fois pour toute ce projet qui traîne par trop en longueur.
    Je mens.
    Je mens et j’arrive (relativement) à m’y tenir.
    Ce qui est réellement intéressant (et étonnant) dans cette révélation n’est pas la révélation elle-même : d’une manière ou d’une autre, actions, sentiments, intentions, tout le monde ment. On se construit ainsi dans nos mensonges, derrière eux, en eux, une partie de nos vies, de nos personnes, de ces masques que l’on propose aux autres.
    Non, ce qui est fou, dans (...)

    Lire la suite...

  • 19 janvier 2008 — Minuit quinze

    21 janvier 2009

    On laisse traîner ses oreilles, on écoute la conversation d’à côté. Un type maniéré et gominé (oui vous avez bien lu, gominé !), enchaînant généralités et opinions péremptoires.
    On arrive en cours de route, la conversation tire à sa conclusion. Mais on peut aisément imaginer ce qui nous a amené là. Le type, qui prétend avoir vécu dans « sept capitales différentes » (comme les sept péchés capitaux, ou les sept merveilles du monde), entreprend un comparatif. Tout y passe : l’accueil, l’atmosphère et même la valeur (...)

    Lire la suite...

  • 15 janvier 2008 — 23 h 00

    21 janvier 2009

    Fragments de quoi ? Fragments de vie, de désir, de relation. Fragments d’instantanés, fragments de rire. Bribe d’un discours qui part et qui coule. Bribes brèves, le temps d’un coup d’œil. Bribes de théories, de parcours tronçon — tablée, fournée.
    Toujours ce désir de savoir où ça va, où ça se termine, que le fragment frustre — on n’ira pas au bout. On s’arrêtera en chemin. On interrompra la phrase, la conversation car on ne saura plus quoi dire ou, pire, parce qu’on n’aura plus rien à boire. Comme un crédit (...)

    Lire la suite...

0 | 7 | 14 | 21 | 28 | 35 | 42 | 49 | 56 | 63



Dernier ajout : 21 juillet. | SPIP

Si l'un de ces textes éveille votre intérêt, si vous voulez citer tout ou partie de l'un d'eux, vous êtes invités à contacter l'auteur.