{process=oui}
Inachevé.net

Site de création littéraire plus ou moins expérimentale

Inachevé.net

  • Mercredi 1er avril, 20h24

    | The Virus Diaries | 1er avril 2020

    Asperges or not asperges

    Je ne pensais pas être atteint d’anosmie quand, d’un coup, tout à l’heure, je me suis fait la remarque que j’ai mangé des asperges ce midi — et pourtant, aucun souvenir particulier lors de mes passages aux toilettes depuis.

    Lire la suite...

  • Mercredi 1er avril

    | The Virus Diaries | 1er avril 2020

    Routine, fatigue et quelques poissons

    Jour après jour, la routine s’installe. L’emploi du temps est respecté, mais de très loin. C’est comme la loi : il y a la lettre et l’esprit. À mesure que le temps passe, nous nous intéressons davantage au second qu’au premier. Il faut se protéger. Et éviter les frictions évitables. Un peu de devoir, mais pas trop. Quelques sorties, mais sans se donner des objectifs trop ambitieux — se dégourdir les jambes, s’étirer un brin le dos. Idem pour la cuisine (et ce n’est pas de l’agueusie que de dire que l’ennui (...)

    Lire la suite...

  • Mardi 31 mars

    | The Virus Diaries | 31 mars 2020

    Une famille infectée

    C’est officiel ou presque : toute la famille est infectée. Mes symptômes ont commencé hier matin : un bon gros état grippal avec maux de tête, courbatures, fatigue, etc. La fièvre n’est pas énorme : pas plus de 38,5 — comme les enfants avant moi. À cela s’ajoute un point douloureux et oppressant au milieu de la poitrine. Ce sont surtout les maux de tête et la fatigue qui sont les plus handicapants… Imaginez : avec les gosses qui courent partout en criant ? Difficile d’être crevé quand on côtoie des (...)

    Lire la suite...

  • Lundi 30 mars

    | The Virus Diaries | 30 mars 2020

    Un autre Kafkavirus

    Alors voilà. On est dans le dur. Laure est malade. Et si ce n’est pas le Covid-19, ça y ressemble diablement. Rien d’étonnant, au reste, eu égard à l’incurie qui règne dans son établissement hospitalier s’agissant de prévention des contaminations : absence de matériel, rappel des personnels à peine sortis de confinement symptomatique, difficultés intrinsèques d’une unité gériatrique cognitivo-comportementale (avec l’impossibilité évidente de confiner des patients déments ou séniles, ou de leur inculquer les (...)

    Lire la suite...

  • Dimanche 29 mars

    | The Virus Diaries | 29 mars 2020

    Et moi et moi et moi

    Et les autres maladies contagieuses, vous y avez pensé ? Que vont-elles devenir avec tout ça ? Les virus du rhume, de la gastro, de la grippe ? Et toutes les autres maladies infectieuses diverses et variées ? Ne seront-elles pas, elles aussi, les victimes collatérales de ce confinement ? On est en train de jouer avec la biodiversité microbienne, avec l’équilibre de la chaine symbiotique et bactérienne… Quelles conséquences dramatiques cela pourra-t-il avoir à l’avenir ?
    A-t-on songé, comme pour les (...)

    Lire la suite...

  • Samedi 28 mars

    | The Virus Diaries | 28 mars 2020

    Le virus se rapproche

    La réalité de l’épidémie se fait de plus en plus prégnante dans notre famille confinée. Voilà presqu’une semaine à présent que notre fils aîné présente des petits symptômes. Comme un syndrome grippal à bas bruit : petite fièvre (rarement au-dessus de 38,5°), petits maux de tête et de ventre, une pincée diarrhéique — le tout traité par quelques guilis bien sentis et une dose de doliprane occasionnelle. Le second a présenté des signes similaires 48h plus tard, et la petite dernière il y a deux jours. Mais là où (...)

    Lire la suite...

  • Vendredi 27 mars

    | The Virus Diaries | 27 mars 2020

    D’autres victimes indirectes encore

    On a déjà beaucoup parlé des victimes indirectes de cette épidémie. Notamment en raison du confinement : dépressions, suicides, chômage (qui entraine dépressions et suicides), accidents ménagers, violences conjugales pouvant mener au meurtre, violences sur les enfants… et, bien sûr, blessures dues à une surexcitation des enfants en intérieur — risque qui, pour moi personnellement, est le plus immédiat. Il en est encore un autre dont on parle peu, mais que je commence à entrevoir de manière aigue : les (...)

    Lire la suite...



Dernier ajout : 1er avril. | SPIP

Si l'un de ces textes éveille votre intérêt, si vous voulez citer tout ou partie de l'un d'eux, vous êtes invités à contacter l'auteur.