{process=oui}
Inachevé.net

Site de création littéraire plus ou moins expérimentale

Mardi 17 novembre

17 novembre 2020

Sans lire, sans rire

Revenons un instant sur l’expérience décrite hier.
Tout bien réfléchi, je me demande si c’est une expérience si exceptionnelle que ça. Non, évidemment, je ne parle pas des gens qui, de toute façon, ne lisent pas parce qu’ils ne lisent pas tout simplement. Mais de quelqu’un comme moi, qui, après tout, lit, mais qui évite certaines lectures.
Est-ce vraiment si exceptionnel en vérité ? N’est-ce pas ce qui se fait de l’essentiel du théâtre ? Dans ma liste d’hier, je mentionnais Shakespeare, Molière ou Beckett : voilà des œuvres que, la plupart du temps, on n’appréhende qu’au travers du regard d’un autre, voire d’autres.
On retombe bien sûr sur la problématique de l’interprétation, bien connue également des musiciens et mélomanes.
Ce qui me fait donc penser, comme j’écris ces lignes, qu’en vérité c’est hier que j’avais raison.
À moins que je n’aie pas plus raison aujourd’hui qu’hier et que j’aie toujours eu tort, ce qui est aussi fort possible.
J’aime toutefois ces moments exquis, au goût délicieux d’interdits, où je participe à une conversation à propos d’une œuvre que je n’ai pas lue, mais sur laquelle j’ai beaucoup lue, et où mes arguments sont ceux qui font le plus mouche. Comme si la lecture de tous les commentaires et pastiches m’avaient donné sur l’œuvre en question une vision bien plus claire et synthétique que l’œuvre elle-même.
Et c’est là qu’intervient le véritable coup de théâtre de cette expérience. C’est en ne lisant point un chef-d’œuvre qu’on se rend compte de sa richesse véritable, de la variété extrême des pistes qu’elle ouvre, des interprétations qu’elle permet — bref, la variété de ses lectures, à tous les sens du mot. Le fait même que la lecture d’un chef-d’œuvre ne permette pas d’en avoir une vision parfaitement claire et univoque — au contraire de la lecture de ses commentaires et pastiches, forcément simplificateurs ou synthétiques pour les besoins de la démonstration entreprise par le commentateur ou le pasticheur — devrait nous inviter à la faire, voire à la refaire.



Dernier ajout : 18 novembre. | SPIP

Si l'un de ces textes éveille votre intérêt, si vous voulez citer tout ou partie de l'un d'eux, vous êtes invités à contacter l'auteur.