{process=oui}
Inachevé.net

Site de création littéraire plus ou moins expérimentale

Des Å“uvres et des hommes

15 décembre 2009

En lisant

"Les Å“uvres devraient donc jouer le plus grand rôle. Mais en est-il ainsi ? Nullement. Ce qui attire l’écrivain, ce qui ébranle l’artiste, ce n’est pas directement l’Å“uvre, c’est sa recherche, le mouvement qui y conduit, c’est l’approche de ce qui rend l’Å“uvre possible : l’art, la littérature et ce que dissimulent ces deux mots. De làque le peintre, àun tableau, préfère les divers états de ce tableau. Et l’écrivain souvent désire n’achever presque rien, laissant àl’état de fragments cent récits qui ont eu l’intérêt de le conduire àun certain point et qu’il doit abandonner pour essayer d’aller au-delàde ce point. De làque, par une coïncidence ànouveau étonnante, Valéry et Kafka, séparés par presque tout, proches par leur seul souci d’écrire rigoureusement, se rencontrent pour affirmer : « Toute mon Å“uvre n’est qu’un exercice. »"

Maurice Blanchot, La disparition de la littérature in Le livre àvenir, Folio Essais n.48, p. 271



Dernier ajout : 12 décembre. | SPIP

Si l'un de ces textes éveille votre intérêt, si vous voulez citer tout ou partie de l'un d'eux, vous êtes invités à contacter l'auteur.