Accueil > En vrac > Surf sur le vague ?

Surf sur le vague ?

jeudi 8 juillet 2010, par js.bach

sans savoir pourquoi, cette sensation de vague — dérive dans la nuit (souvenir des étonnements d’enfant lors de voyage en train, défilement devant fenêtre imperturbable), flottement des lumières urbaines qui s’écoulent sur l’asphalte chaud — l’oreille cherche, interne, l’équilibre, les repères manquent

le basculement est imperceptible — le visage ne verdit pas, pâlit à peine — les yeux sont secs — les pieds foulent

vague sensation de vague qui l’emporte vers la grève de l’âme — vague mélancolie du regard dans le vague — malaise (vagal) du vague à l’âme — l’homme soudain dénervé chute, s’écroule en tas et en silence

au-dessus du tas de vide s’élève quelque ombre noire de papillon virevoltant à la peine dans l’épaisseur onctueuse de la pénombre

il aurait voulu — le fleuve n’est pas loin, qui charrierait enfin son corps trop léger, trop fébrile et fragile — surf sur le vague